AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cell
Guerrier
Guerrier
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 25/06/2008
Age : 26
Localisation : France

MessageSujet: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Jeu 26 Juin - 16:32

Mon corps était lourd, je ne parvenais pas à bouger le moindre de mes membres ; mon esprit était totalement embué, j'avais l'impression d'avoir dormi pendant des siècles. Que m'était-il arrivé? Cela avait été tellement rapide... J'avais encore du mal à analyser ce qui s'était produit...

Comme d'habitude, je m'entraînais durement dans une plaine de l'Enfer, ne cessant de me jurer qu'un jour, j'aurais la force nécessaire pour anéantir tous mes adversaires et me venger de l'affront qu'il m'avait fait. C'était mon but ultime, ma raison de vivre! Après plusieurs heures d'entraînement acharnées, j'avais décidé, pour permettre à mon corps de retrouver toute son énergie, de faire une pause et méditer : ne jamais abusé de ses forces (Même pour un mort...). Plusieurs minutes passèrent dans un silence des plus complets... quand un phénomène tout bonnement incroyable se produisit!

En effet, je fus coupée dans ma méditation par une lumière aveuglante surgie de nulle part. Me posant des questions, je me mis néammoins en position de défense, prêt à n'importe évènement ; quelle ne fut pas ma surprise... quand la lumière passa à des Tenêbres dégageant une énergie machiavélique extraordinaire. Cela me plaisait fortement... et, à la fois, le doute me prenait. Qu'est-ce que c'était? D'où ça sortait? Qui avait envoyé pareille chose? Tant de questions sans réponses...

Tout à coup, à une vitesse tellement hallucinante que je ne pus faire le moindre mouvement, des sortes de tentacules noirâtres se jetèrent sur moi et me firent jeter au sol, m'empêchant de bouger. Je voulus me dégager ou tenter de détruire ces choses, mais rien à faire! Finalement, la masse tenêbreuse m'enveloppa entièrement... puis plus rien... Le trou noir complet...

J'ignorai totalement ce qui venait de se passer, et je me demandai toujours... à quel endroit j'étais... Soudain, j'entendis une voix lointaine m'interpeller:

"Eh, m'sieur! Réveillez-vous, m'sieur! EH!!!"

Cet appel me donna un violent mal de tête, mais me permis néammoins de revenir peu à peu à moi. Retrouvant peu à peu mes esprits, je pus m'apercevoir que c'était la voix... d'un enfant?

*Il est rare de voir des enfants en Enfer... Bizarre...*

Finalement, je battis doucement des paupières, et ce fut les rayons du Soleil qui me réveillèrent (et m'aveuglèrent) complètement. Une minute... Le Soleil? Mais nous n'avions aucun astre solaire en Enfer! Trouvant cela pas normal, je m'assis brusquement, faisant sursauter le petit blondinet à mes côtés, et regardai les environs avec gravité.

J'étais au bord d'une rivière à l'eau étincellante, bordée de-ci, de-là par des arbres ; un petit village se trouvait non-loin, et vu le relief environnant, je supposai que j'étais dans un trou perdu en pleine montagne. Mais comment, Diable, m'étais-je trouvé ici!? Me remettant sur mes jambes (Encore un peu molles), je me penchai vers le liquide... et écarquillai mes yeux quand je vis que je n'avais plus mon auréole!!! J'étais vivant???!!!

"Eh, m'sieur, vous êtes sûr que tout va bien?"

Encore déboussolé, je ne répondis rien, fronçant les sourcils ; je me contemplai sous toutes les coutures, hésitant. Ainsi, cette étrange chose noire... m'avait redonné la vie? Mais pourquoi? Quelque chose se cachait-il derrière tout ça? Je devais me méfier, tout cela n'annonçait rien de très bon...

Je sentis que le gamin me tirait le bras pour attirer mon attention, et baissai la tête avec un regard meurtrier.

"M'sieur, vous êtes tout pâle, vous devriez venir à la maison pour vous repo...
-Degage tes sales pattes de mon bras, vermine!"

Je l'envoyai balader quelques mètres plus loin, lui faisant certainement mal, mais je n'allai pas m'abaisser à tuer un faible pareil! Ou, du moins... j'attendraii encore un peu avant de détruire tout sur mon passage et de provoquer la terreur autour de moi, comme dans le passé! Bientôt, je me referai à nouveau voir aux yeux du monde, et tout le monde devra alors me craindre à nouveau comme le cyborg parfait Cell, et futur destructeur de l'humanité!

L'enfant commença alors à pleurer, à mon plus grand énervement ; je m'apprêtai à m'envoler le plus loin possible de ce coin paumé, mais j'entendis une voix de femme dans mon dos:

"Mon chéri, où étais-tu pa... Mais qu'est-ce que tu as, tu pleures?!
-OOOUUUIIINNN!!! C'est le vilain m'sieur, il m'a poussé et m'a fait mal, ooouuuiiinnn!!!"
*Ces humains... Non seulement ce sont des larves, mais, en plus, des mauviettes...*
"Vous n'avez pas honte de faire mal à un innocent enfant??!! Vous avez tout intérêt à..."

Je me doutai alors que la mère venait tout juste de me reconnaître, et ne pus m'empêcher d'afficher un sourire sadique et satisfait. Voilà, rien ne pouvait me faire plus plaisir que ça! Ricanant, je tournai un visage satanique vers elle qui, tremblante, prenait son fils dans ses bras, et bégayai:

"Ce... Ce... Ce... CELL!!!!!!!
-Je vois que l'on me connaît même dans ce trou perdu, ce serait presque un honneur.
-AAAAAAAHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!! IL EST DE RETOUR, IL VA TOUS NOUS TUER!!!!!!!!!!!!"

Son visage trahissait formidablement sa peur, et cette dernière l'empêchait de fuir. Quand à son gosse, vu son air imbécile, il semblait ne pas se rendre compte de la situation... Faisant toujours mon fameux air mauvais, je dis:

"Annonce à la population que Cell est de retour, fais connaître à la Terre entière que je suis de nouveau vivant... et estime-toi heureuse que je vous laisse vivant, toi et ton rejeton!"

Ne souhaitant pas partir sans laisser un cadeau, je tendis mon bras en arrière, augmentant légérement mon énergie, fis apparaître une boule de feu... qui alla se crasher vers le village plus loin, réduisant tout en cendre sur un rayon de plus d'un kilomètre. Faisant mon rire glacial, je m'envolai au loin, tandis que la femme poussait un hurlement à briser les tympans.

*J'ignore totalement comment j'ai pu me retrouver à nouveau dans le monde des vivants, mais cela m'arrange fort! Je continuerai à m'entraîner pour affronter et vaincre cette vermine de Sangohan et ses proches, et imposerai à nouveau la terreur sur mon passage!!!*

Rien ne pouvait me rendre plus 'joyeux' ; faisant tout pour que les gens me voient, je continuai mon vol vers la ville la plus proche... quand, soudain, je ressentis l'énergie d'un individu proche de moi, un individu que, me semblait-il, je ne connaissais pas... Fronçant les sourcils, je m'arrêtai dans les airs et portai mon attention vers toutes les directions, avant d'atterir sur un plateau rocheux, méfiant.

*Cette énergie semble puissante, mais j'ai l'impression qu'elle est différente que tout ce que j'ai pu voir jusqu'à aujourd'hui... Je dois me méfier...*

Sur mes gardes, car refusant de me laisser prendre par surprise, je contemplai les environs, à la recherche de cet être, semblait-il, particulier...


HRP: Ben, voilà mon premier post, peut venir qui veut ^^ . Au fait, j'ai d'abord fait un post avant ma fiche technique, car j'ai un peu de mal à comprendre le système, quelqu'un peut m'expliquer, svp?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unosuke Hide
Modo/Samuraï
avatar

Messages : 1443
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Dim 29 Juin - 14:07

Hide venait a peine de finir de manger… Enfin, si on pouvait appeler ça manger… Après tout, ce qu’il c’était contenté de faire, c’était surtout se battre comme toujours… A croire qu’il n’était bon qu’a ça… Son corps était encore lourd, pesant, chacun de ces pas étaient un vrai voyage en enfer… Il se remettait peu a peu de ces blessures, superficielles et sans gravitée… pour la plupart du moins.

Pour la première fois de sa vie, Hide était heureux de vivre… Et a vrai dire, il ne savait même pas quelle était la raison de cette euphorie… Il se sentait juste bien, tout simplement. Cependant, alors qu’il traversait la plaine, a la recherche d’une occupation, quelque chose… Ou plutôt quelqu’un, si toutefois cette chose était humaine, vint perturber l’œil du jeune Samurai…

Cette chose… Quesque ça pouvait bien être… Hide savait bien qu’il y avait surement d’autres planètes habitée au fin fond de notre système solaire… Mais si cette chose était bel et bien un extraterrestre, qu’es qu’il foutait ici… Hide ne cessais de se poser des questions… Plus absurdes les unes que les autres, pour la plupart…

Cette créature, restait sur place, a rien faire, plantée là… Surement de la méditation. Hide ne croyais pas en ces conneries, s’il voulait se reposer, il allais dans son lit, rien de plus efficace. Cependant, cette chose, après l’arrivée d’un Gamin, eu une réaction des plus barbares… En premiers lieux, rien de bizarre, il ne faisait qu’être froid et distant, cela prouvait seulement que cet Homme était avare de sentiments…

Mais lorsque l’enfant vint a nouveau l’interpeler, cet Homme ne fus pas si courtois… Il l’envoya voler comme une vulgaire chaussette… Comment un homme, peux en arriver aussi bas… Lever la main sur un enfant… Quelle preuve de lâcheté. Hide n’en attendais pas moins de sa part… Ou peut être avoir la courtoisie de laisser la mère de l’enfant en vie…

C’est ce qu’il fis, jusqu’au moment ou cette femme osa répliquer… Après avoir vu cet homme dans les yeux… Elle fut pétrifiée la seconde qui suivait… Mais pourquoi… Cette chose était moche a voir, c’est sur, mais au point de pétrifié une femme…

A la seconde qui suivait, elle balbutiait le nom de Cell… Qui était-il… Alors cette chose avait un nom… Impressionnant, enfin, pas tant que ça… Le chien d’Hide avait aussi un nom, et ça ne choquais personne.

Son visage ne reflétait qu’une chose… Enfin, plutôt deux… la faim avant tout… Mais surtout… La colère. Comment ce Cell pouvait frapper une femme… Mère de famille de plus. Sur terre, il y avait vraiment des enfoiré…

Hide ferma les yeux un instant… Pour faire le vide dans sa tête… Pour ne plus penser a rien… Surtout pas a Seiiki, qui le perturbais un peu ces temps-ci… Et les ré-ouvra quelques temps après, le visage confiant, serein, les yeux plein d’espoir…

A présent, il devait encore se bouger le c*l et aller voir cet ingrat… Une fois en face de cette chose, il ouvra la bouche… doucement… Elle qui était encore engourdie, après cette escapade… Ou plutôt ce diner de Devil City… Mais le plus important, était que maintenant, Hide savait très bien que l’ambiance de ces restaurants était minable.. Divertissante par moments, mais minable.

Quelques mots sortirent difficilement de sa bouche… Et ces mots étaient :

" Visiblement, la vantardise ne s’applique pas qu’aux Humains… De même pour ce qui est de la lâcheté. "

Hide le provoquait, alors qu’il ne le connaissait pas, pourtant, il était déjà venu sur terre… Mais si il l’avait quittée, c’est qu’il ne faisait pas le poids… Hide se mis en position de défense par précautions, en attendant une réaction de son futur ennemi

[ HS : Désolé pour l'attente, et pour ce Rp un peu nul, j'ferais mieux au prochain xD ]

_________________


Akira ... Shock !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujihara Soru
Modo/Samuraï
avatar

Messages : 1374
Date d'inscription : 31/05/2008
Age : 24
Localisation : Dokoka...

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Lun 30 Juin - 20:38

Vaguement... elle marchait en vacillant, sans trop savoir où elle allait en le suivant. Ils semblaient venir de finir... ou non pour certains, leur repas à Devil City. Elle avait suivi Hide par la suite, qui était superficiellement blessé à divers endroits, en particulier à l'épaule.

Elle ne s'inquiétait que peu, puisque le sang semblait s'être arrêté de couler. Les plaies s'étaient aussi refermées de son côté, sauf peut-être la grande coupure qui parcourait son ventre. Rien de très grave, pensait-elle...

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, elle vit le samuraï s'arrêter peu à peu, en regardant lentement en face de lui. Elle le rejoignit à sa vitesse, grimaçant à chaque pas qu'elle faisait tout en essayant de sourire. Un mouvement... deux... trois... tout ce qu'elle faisait la tuait peu à peu intérieurement.

Elle arriva finalement auprès d'Hide, haletante et dans un état plus ou moins valable.

"Hn... Décidément Hide..."

Au moment où elle disait ces mots, elle venait d'apercevoir une "chose" au centre du terrain rocheux. Assez volumineuse, une puissance considérable et... un regard à glacer le sang. Alors que la "chose" se relevait simplement, un gamin vint l'interpeller. Il ne répondit rien, l'ignorant sûrement au plus haut point, avant que celui-ci ne lui parle une deuxième fois. A ce moment, il l'envoya violemment voler quelques mètres plus loin en lui parlant avec dégoût. Agacée de ce manque de respect et... et de cette lâcheté, elle s'avança légèrement, mais s'arrêta en voyant la mère arriver. Celle-ci s'adressa à lui, mais s'arrêta bien vite... au nom de Cell. Cell, ne ? Il était connu ? Alors elle devait simplement ne pas avoir eu affaire à lui, pour l'instant tout du moins.

Elle espérait qu'il n'oserait pas faire ce qu'elle pensait... Non, avec une vantardise à toute épreuve, il épargna l'enfant et la femme, avant de détruire totalement le village qui lui faisait face ! Il se croyait si fort... et elle avait purement horreur de ça, même quand la personne concernée était vraiment puissante. En plus... ce semblait être un homme, si on devait lui donner un genre, ce qui n'arrangeait rien à son cas.

Elle resta immobile devant ce spectacle satanique, dépourvu de tout sentiment ou gentillesse. Ce n'était... que de la pure cruauté, de la violence gratuite accompagnée d'un coeur de pierre, s'il en avait un. La colère animait son visage peu à peu, et elle se tourna vers Hide qui provoqua allègrement la "chose", ainsi appelée Cell.

"Apparemment, la vantardise ne s'applique pas qu'aux humains... Et de même pour ce qui est de la lâcheté."

Elle approuva tout à fait son co-équipier sur ce point. Quel humain... pouvait... pouvait être si lâche et cruel envers les autres ?! Haineuse, elle se mit en position de défense et parla peu à son tour, afin de ne pas relancer les douleurs qui parcouraient son corps.

"J'en ai bien l'impression... comment peut-on... frapper un enfant... ?! Quelle... lâcheté..."

Ses mots se détachaient les uns des autres peu à peu, et elle souffrait en sentant en son ventre comme un déchirement. La coupure se rouvrait... et le sang coulait comme à la fin du repas. C'était mal parti... et elle espérait qu'il n'était pas aussi fort qu'il le paraissait.

"Comment... ? Un gars en plus... impardonnable de lâcheté..."

Le sang coulait chaudement, pendant qu'elle s'agaçait de plus en plus. Elle s'avança un peu plus de lui, lui envoyant un regard qui lui ferait bien comprendre ce qu'elle pensait de lui à l'instant. Elle posa sa main sur son fourreau par la suite, prête à enchaîner s'il voulait engager un combat.

Elle n'avait plus beaucoup d'énergie, mais voir cette "chose" en vie, devant elle, entrain de détruire un village et se frapper un enfant... c'était plus fort qu'elle. Les Fujihara disaient ce qu'ils voulaient, elle avait ses propres sentiments et en prenait compte quand il le fallait. Et même s'ils ne se battaient pas... comment pourrait-elle supporter de faire face à un tueur en série ?

Elle se tourna quelques instants vers le samuraï, et remarqua que ses blessures se refermaient, mais qu'il souffrait autant qu'elle. Elle le regarda de haut en bas, une lueur inquiète dans les yeux. Pour le moment il tenait debout... mais après ? Elle ne voulait pas mener tout le monde à la mort non plus, ce n'était pas son but. Elle resta pensive quelques instants, avant de replonger son regard dans celui de Cell, attendant une réponse. Il allait sûrement la renvoyer comme l'enfant, en plus violent... mais de toute façon elle avait déjà pris le mur, alors un de plus ou un de moins...

_________________


"Die for me, for me. You can't save it.
Is it wrong ? Kotaete misete.
Hora yura yura yura to sono me yurashite.
Nagasu namida ni uso wa nai to."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cell
Guerrier
Guerrier
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 25/06/2008
Age : 26
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Mar 1 Juil - 15:45

Apparemment, la présence que j'avais détecté n'était plus seule, désormais : bien vite, un autre inconnu vint le rejoindre, et je crus remarquer que toutes les deux... semblaient affaiblis... Etaient-elles blessées? Certainement! Quelle poisse, si elles avaient l'intention de m'attaquer dans leur état, ce ne serait plus amusant du tout! Génial, pour mon arrivée sur Terre, il faudrait me contenir!

Gardant toujouts mon aspect froid et sévère, je me retournai lentement vers les deux nouveaux venus, bras croisés... et fus quelque peu surpris par l'aura qu'il dégageait : cela n'avait rien à voir avec le Ki, c'était quelque chose de différent, qu je n'arrivais pas à définir... et qui me paraissait quand même assez puissant! J'avais raison de me méfier d'eux, si combat il y avait, cela serait assez difficile, puisque je ne connaissais pas leurs étranges pouvoirs...

L'un d'entre eux était un homme assez 'costaud', aux courts cheveux blancs-argentés, montrant un aspect très dur et froid. L'autre était... une fille?! Allons bon, en plus de C-18, j'allai encore avoir un adversaire féminin qui se prenait pour une vraie guerrière (Quoique, ne jamais juger un ennemi sur son apparence physique, j'en avais déjà fait les preuves, malheureusement...). Elle était assez jolie, avec ses longs cheveux roux, je devais bien l'accorder (Par contre, quand elle menaçait quelqu'un, elle perdait légérement de sa beauté...).

Les deux me contemplaient avec fureur, prêts à bondir sur moi, me traitant tour à tour (Et plusieurs fois)... de lâche? Tout ça parce que j'avais montré à un enfant qui était le patron?! Punaise, quand je disais que les humains n'avaient vraiment aucune jugeote, c'était bien vrai! Secouant la tête, je soupirai, avant de les fixer avec un regard sévère, sans éprouver une quelconque peur.

"Effectivement, si j'avais tué ce gosse et sa mère, là, j'aurais pû me faire insulter de lâche. Mais il n'y a aucune limite pour montrer aux gens sa puissance, et imposer la terreur..."

Je ricanai, mes yeux dégageant une aura de malveillance, avant de continuer froidement:

"Est-ce ma faute si ces deux idiots se trouvaient sur mon chemin? Non, s'ils connaissaient ma réputation, ils auraient dû fuir bien loin... Je n'allais pas me rabaisser à annihiler des vermines pareilles."

A la fin de mes propos, je remarquai que mon hypothèse était exacte : ces deux-là semblaient grièvement blessés, vu le sang qui coulait de leurs corps. Fronçant les sourcils, je demandai gravement:

"Dans quoi vous êtes-vous fourrés pour vous retrouver dans un état pareil!? On n'a pas idée!"

Je m'approchai d'eux lentement, l'air calme. Ils durent se mettre aussitôt en position d'attaque, pensant que j'allai leur sauter dessus ; soupirant, je m'écriai:

"Ca va! Je vais pas vous absorber, je suis déjà à ma puissance maximale!"*A ce propos, je me demande comment ils ne me connaissent pas... Tous les Terriens me redoutent, bizarre...*

Mon petit côté galant et gentleman prenant le dessus, je me penchi d'abord sur le cas de la jeune fille ; une grosse et vilaine entaille parcourait tout son ventre, et ne s'arrêtait pas de saigner. Si elle ne soignait pas ça correctement, elle allait totalement se vider de son fluide vital!

"Laisse-moi voir ça, et ne bouge pas. Et ne pense surtout pas que j'ai des pensées perfides!"

Sans dire une quelconque information, je posai ma main sur son ventre, fermai les yeux et me concentrai au maximum. Mon pouvoir de régénération allait-il marcher dans le sens inverse? J'invoquai la puissance maximale de mon Ki, et le transmis au bout de mes doigts, commençan à suer à grosses gouttes. Pas facile du tout! Finalement, je ressentis la coupure se refermer progressivement, devenant une cicatrice plus ou moins jolie. Respirant un grand coup, je passai ma main un peu ensanglantée sur le front, me relevai et la contemplai de haut.

"La prochaine fois, tâche de te soigner avec plus de soins, ou tu finiras par y passer! Je croyais que vous, les filles, preniez un malin plaisir à soigner votre corps!"

Taquinerie pas bien méchante (J'étais capable de bien pire!). J'étais assez content de moi, je ne me doutais pas que je pouvais soigner les blessures des gens (Evidemment, cela devait ne pas être trop grave, parce que là...) ; je me dirigeai ensuite vers l'homme, me méfiant davantage. On ne savait jamais, il paraissait dangereux...

Il ne possédait pas beaucoup de vilaines blessures, à première vue, c'était déjà ça. Par contre, il devait certainement avoir besoin d'énergie! Sans lui dire quelque chose, je posai ma main sur son front, et dégageai une aura de Ki chaude et importante, dont je lui transmis une petite partie.

"Voilà, tu devrais aller mieux. Tu sais qu'il existe des endroits appelés chambres ou tu peux te reposer et récupérer après un combat? Pense-y, la prochaine fois!"

Ils m'avaient cherché, je leur renvoyai l'appareil! Allant ensuite m'accoler à un arbre, bras croisés, je les contemplai sans détourner de l'oeil, avant de lancer.

"Maintenant que je vous ai rétabli, si vous avez toujours envie de me sauter à la gorge, ne vous gênez pas. Qu'on s'entende bien, si j'ai fait ça, c'est uniquement pour avoir des adversaires valables, rien de plus!"*Faudrait pas qu'il me considère comme un gentil, ou je serais au bout du rouleau...*"Mais avant..."

Souriant méchamment (Comme toujours), je m'inclinai avec charisme, main posée sur le torse, avant de me présenter:

"Je ne sais pas pourquoi vous ne me connaissez pas de réputation, mais cela ne fait rien. Je m'appelle Cell, le cyborg parfait ; dans le passé, j'ai organisé un tournoi important, le Cell Game, où j'avais tous les combattants à venir m'affronter... pour détermine le sort de la planète Terre, d'om ma mauvaise réputation, hé hé hé..."

Je les regardai chacun leur tour, reprenant mon sérieux.

"En qui ai-je l'honneur? Je n'ai pas l'habitude de rencontrer des êtres comme vous, vous ne dégagez pas de Ki, mais quelque chose de différent. J'avoue que cela m'intrigue depuis tout à l'heure..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Kodo
Samuraï
Samuraï
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 26
Localisation : derriére toi!!

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Mer 2 Juil - 16:13

Le soleil, cet astre brillant et lumineux qui coiffait toutes cité de son manteau de lumière enjoué, il représentait en même temps la paix et la guerre, la vie et la mort, son énergie spectaculaire renforce son aspect mystérieux, mais moi je ne me décidai jamais à son égard, à l’instant ou je le trouvait bienveillant et messager de bien-être, il se révélait être pire qu’un démon, néanmoins au pire moment ou son feu subtile et ravageur anéantissait les vies des gens je percevait en lui une lueur d’espoir, rien de plus énigmatique que cette source d’énergie mélodieusement machiavélique.

Soudain, une hombre de puissance, un son de danger, une révélation d’énergie me prélevait violement de mes rêverie philosophique, son énergie était carrément bizarre ; puissante….mais bizarre, deux samouraï –je reconnaissait ce genre d’énergie énigmatique mais terrifiante- était à proximité de ce mystère d’existence, je me décidait d’aller inspecter cette confrontation, mais prudemment, je ne voulait en aucun cas être juger, j’affectionner particulièrement le fait de juger avant d’être juger, d’analyser avant d’être viser ; ça permettait indéniablement d’être aussi imprévisible et insondable que les rayons lumineux et mystérieux de notre astre solaire

.

j’était assez heureux, j’allait peut être rencontrer un bon adversaire, mais avant un combat vient la discutions et avant la discutions viens l’analyse et encore avant l’analyse vient l’inspection, s’était les clés pour gagner un combat l’inspection vous donne idée de ces atouts, l’analyse vous renseigne sur ces points faibles, la discutions consolide votre perception objective ou mentale du sujet, et vous donne un avantage soit psychologique soit logique, et enfin le combat vous permet d’affirmer votre supériorité pour le battre avant tout intérieurement, car une victoire c’est quand l’adversaire pense qu’il as perdu, donc dans une discutions on remporte une victoire morale et psychologique et le combat vous donne une victoire physique, en plus simple pour vaincre il faut penser, alors maintenant que je savais quoi faire j’allait me diriger serein et confiant vers mon respectable adversaire, avec l’avantage de la confiance tactique.

Je m’en allait rapidement vers l’endroit de cette énigmatique puissance, et me retrouvait après quelques minutes devant un champ oû se trouvait à la fin ce personnage, si j’allait directement je ne pourrait trouver un endroit ou guetter les événements, je me décida donc à monter un arbre puis de sauter d’un arbre à l’autre, mais pas de la plus grande hauteur car dans ces circonstances me voir serait un jeu d’enfant, je me mettait sur une branche un me lanca d’un arbre vers l’autre en gardant une auteur constante ça me laissait le champ d’entrevoir mes actions sans me précipiter aveuglement, après quelques arbres franchis j’entrevit l’étranger, il ne ressemblait à aucun être que j’aurai vu au paravent, je commença alors par l’inspecter, il avait une queue absorbante, mais il venait de dire quelques chose qui envoya l’idée qu’il puisse absorber l’un des adversaire au loin.

« Ca va! Je ne vais pas vous absorber, je suis déjà à ma puissance maximale! »

Cette phrase m’en disait déjà trop sur lui, il ne pouvait donc plus absorber ce qui réduisait à néant cette arme en plus il était trop confiant de lui, considérant avant même d’affronter les autres qu’il pourrait les absorber si l’envie lui en prenait, après cette scène il décida de les soigner pour pouvoir les combattre à fond, là je venait de trouver d’autre arme dont il disposait, il pouvait donc se régénérer, et au point psychologique il affectionnait le jeu avec les nerfs, puisque soigner quelqu’un pour qu’il puisse le combattre et lui donner de l’énergie veut dire qu’il est plus puissant que lui



je tenait maintenant plusieurs information de lui, mais une dernière paroles vint évincer quelques peu mes pensée, le fait qu’il ait déjà organiser un championnat ou on comprenait qu’il avait été défait, cela était une bonne chose pour lui puisqu’il savait qu’il n’était plus invincible, là je l’avait assez inspecter, l’analyse avait aussi prit son cours j’allait attendre comment les chose allait se poursuivre cet individu semblait assez intéressant, quand aux deux samouraïs, ils semblaient puissant et plus dangereux encore ils étaient allié ce qui allait les rendre encore plus redoutable, j’avait appris à ne sous estimer personne mais là même sans l’avoir appris je les aurait pris en compte ils paraissaient puissant, j’allait pouvoir les sonder en voyant comment se dérouleraient les événements.

*ça devrait être intéressant… oui intéressant*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unosuke Hide
Modo/Samuraï
avatar

Messages : 1443
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Mer 2 Juil - 17:44

Alors qu’Hide venait de quitter ce restaurant, il était maintenant envahi de l’intérieur… Envahi de plusieurs émotions… Pour la première fois depuis longtemps, il éprouvait quelque chose… Il était à la fois euphorique… Mais d’une autre part… stressé… Un combat allait peut être avoir lieux, et rien que d’y penser, Hide voulait en finir… au plus vite.

Finalement, après avoir fait un petit détour aux quartiers de Devil City pour aller manger… en vain, il était enfin prêt à combattre…Sauf pour ce qui est de sa faim, qui ne s’était toujours pas calmée… Après un voyage sans encombre, il avait découvert un homme plutôt étrange… Un extraterrestre, c’était la première fois qu’il en rencontrait un… Celui-ci se faisait appeler Cell… Drôle de nom…

Il était maintenant sur une plaine énorme… un magnifique champ de verdure. La nuit s’était maintenant installée sur toute la ville, tant de feux brillais la haut. Au loin, sur les boulevards, les cafés flamboyais, on y riait, on passait, on buvait… Hide s’arrêta… Au loin une magnifique avenue, longue et admirable avenue étoilée, allant d’un bout à l’autre de la ville. En regardant autour de lui, Hide fini par lever les yeux en l’air, s’interrogeant sur son but dans la vie…

Les astres… Ces immenses lumières du firmament, jetés au hasard dans le ciel, ou ils dessinent, parfois, des figures bizarres, qui font tant rêver, qui font tant songer. Un frisson parcourra tout le corps du Samurai, une émotion encore inconnue a ce
jour. Une émotion exaltante, puissante…

Touts ces guerriers ne faisaient qu’attendre, pour une raison inconnue… Hide commençais à s’impatienter… En vérité, alors qu’Hide pensait que la nuit venait de tomber, c’était tout le contraire, sa blessure le faisait dérailler au plus haut point… Provoquant même des visions étranges...

A dire vrai, Le matin se leva sur la ville, le pont, au loin dissimulais le disque pâle qu’était le soleil, celui-ci commençais à réchauffer la ville d’une chaleur chaleureuse et accueillante le ciel était si bas, qu’il semblait toucher la terre. Des bandes d’oiseaux partent pour une raison encore inconnue, l’essaim fendait l’air d’un vol plus rapide que l’ordinaire. Cette ville était finalement bourrée de ressources, elle était magnifique, passionnante, exaltante, l’endroit rêvé pour une première rencontre

Encore accroché à sa ceinture, son Katana était encore et toujours dans son étui, pourtant, Hide savais très bien qu’il pourrait le dégainer a tout moments. Sa main restait donc toujours à proximité, l’index toujours sur l’extrémité du fourreau, prêt à passer a l’action...

Hide voyait cet homme parler, mais il ne l’entendait pas… Il était sans doute sonné… Mais, lorsque ce Cell s’approcha, et commença à tendre sa main … Hide se sentis renaitre tout a coup… Quesque cet homme lui faisait… Le soignait-il ? Hide l’ignorais… Jusqu'à ce qu’il baissa la tête… Une lueur étrange émanait de sa main… Quelque chose de revigorant, revitalisant…

Hide se sentais mieux tout à coup, et enfin, comme par miracle, il entendit ce que cet homme avait à lui dire… Il avait une réputation… Cell Game… Hide s’en foutais pas mal en fait… Tout ce qu’il voulait en ce moment, c’était en finir au plus vite…

" Pourquoi je te connais pas ? En ce moment j’était un peu…Occupé ces temps ci… Et les petites bagarres sans envergure, ce n’est pas mon truc… Et moi, mon nom t'a pas besoin de le savoir... J'vois pas ce que ca peux te fouttre Par contre Soru, je crois qu’on a trouvé plus vantard que Riku "

Hide se remettais peu à peu de ces émotions… Cependant, l’intervention d’un autre guerrier allait chambouler les choses… Celui-ci n’intervenais pas… pour le moment, il restait caché, là, a les observer, les dévorant des yeux, cherchant une quelconque faille, un défaut, cherchant le bon moment pour agir, pour faire son entrée…

Cet homme n’était pas comme les autres, il était a part… Quelque chose d’étonnant se faisait sentir… Quelque chose de puissant, quelque chose de rare… mais exaltant à la fois…

_________________


Akira ... Shock !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujihara Soru
Modo/Samuraï
avatar

Messages : 1374
Date d'inscription : 31/05/2008
Age : 24
Localisation : Dokoka...

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Mer 2 Juil - 21:11

Le temps s'écoulait lentement alors que les trois personnes restaient immobiles. Elle stagnait, souffrait par le sang qui se déversait, et s'agaçait par le regard que lui renvoyait Cell. Elle n'aimait pas son regard, tout simplement parce qu'elle avait l'impression d'y voir des centaines de morts, tués plaisamment de ces mains souillées de sang innocent. Sa posture laissait entrevoir sa puissance, et sa voix sa prétention, sans oublier ces gestes qu'elle trouvait plus lâches les uns que les autres.

Il était si froid, si distant et si mauvais qu'il était inenvisageable à ses yeux de passer une seconde de plus à le regarder faire souffrir plus faible que lui. Puisque rien ne se passait, elle commença à dégainer son katana douloureusement, tout en regardant le sang couler et la délaisser peu à peu. Elle s'arrêta soudainement à l'audition de ses propos, mais garda une main sur son arme. On n'était jamais trop prudent.

Sur ses gardes plus qu'au début, elle se questionnait tout de même vainement sur son but. Les absorber, ne ? Comment ça ? Les réduire à néant devait être synonyme de ce qu'il voulait exprimer. Si lui ne voulait pas les tuer, elle, en avait envie comme jamais. Tuer tout simplement de l'intéressait pas, elle n'en serait peut-être même pas capable sur quelques gens innocents, mais lorsque il s'agissait de bandits ou tueurs en série... il suffisait tout simplement de compter le nombre de personnes qu'ils pouvaient avoir assassinées.

Sans prévenir et sans plus de précaution, il s'approcha d'elle avec rapidité, si bien qu'il se retrouva devant elle en moins de temps qu'elle n'en eut pour soupirer. Surprise au plus haut point, une dose d'adrénaline monta en elle, ce qui la fit reculer de plusieurs mètres. Que voulait-il ? Déjà qu'elle avait horreur d'être approchée par quelqu'un qu'elle ne connaissait pas... alors lui...

"Laisse-moi voir ça, et ne bouge pas. Et ne pense surtout pas que j'ai des pensées perfides !"

Sans plus comprendre ce qu'il disait, il revint devant elle à la vitesse d'un éclair et posa sa main sur son ventre. Se retenant d'hurler lâchement, elle tint le bras de Cell de toutes ces forces, essayant vainement de se décaler et de l'éloigner le plus possible. Elle n'eut malheureusement pas eut plus le temps de comprendre ce qui arrivait qu'elle sentit une étrange sensation parcourir son ventre. Quelques instants passèrent, et elle découvrit bien vite avec stupéfaction que sa blessure était presque entièrement refermée, à quelque chose près, laissant une longue cicatrice blanche parcourir horizontalement sa peau.

"La prochaine fois, tâche de te soigner avec plus de soins, ou tu finiras par y passer ! Je croyais que vous, les filles, preniez un malin plaisir à soigner votre corps !"

La moquerie n'était bien entendue pas bien méchante, mais elle ne les apprécierait certainement pas de sa part ! Automatiquement, elle répondit nonchalamment à sa réplique.

"Je ne suis pas de celles-ci. Et même si c'était le cas, j'vois pas ce que ça te ferais."

Qu'il comprenne directement dès le départ qu'elle n'allait pas esquisser un grand sourire avant de rire avec lui et de le remercier milles fois. Non, il devait pertinemment savoir qu'elle ne demandait rien de sa part et que ce devait être réciproque. Il sembla par la suite se retourner vers Hide, qui lui ne semblait pas dans son état normal. Tremblant très légèrement, ses yeux d'habitude si animés que ce soit de froideur ou d'excitation au combat, paraissaient plus lasses et vides que jamais. Son air était aussi assez passif... Si elle n'avait pas été à ses côtés pendant le repas, elle aurait juré avoir un bourré en face d'elle ! Enfin, il avait tous les symptômes du bourré type.

Cell posa soudainement sa main sur son front, et Hide sembla... reprendre mystérieusement des forces. Elle pouvait sentir dans son aura, une énergie nouvelle le parcourir, et alors que le tueur en série finissait, il envoya à son co-équipier une moquerie pareille à la sienne mais adaptée à son cas.

Allant s'accoler à un arbre en nous expliquant la raison de ces soins, il les observa du coin de l'œil, tout en donnant l'illusion de regarder ailleurs. Réapparaissant comme au moment où elle l'avait rencontré, Hide s'adressa à eux tout en se foutant promptement de Cell. C'était tout à fait lui, et il semblait aller bien mieux.

"Pourquoi je te connais pas ? En ce moment j’était un peu…Occupé ces temps ci… Et les petites bagarres sans envergure, ce n’est pas mon truc… Par contre Soru, je crois qu’on a trouvé plus vantard que Riku."

Sans répondre durant quelques instants, Soru esquissa un petit sourire moqueur en direction de l'arbre qui supportait l'homme, apparemment connu de tous sur Terre... sauf d'eux. S'étant tue jusqu'à maintenant, elle prit un malin plaisir à se foutre de lui de façon indirecte.

"Moi non plus... Cell... ça me dis rien. Il faut dire que c'était assez mouvementé ces jours-ci... Et puis j'avais autre chose à penser que de lire les journaux. Cell Game... ? Non plus. Moi c'est Soru comme il l'a dit, c'est tout ce que tu as à savoir de moi... et pour la puissance... tu veux parler de ça ?"

Tout en finissant sa phrase, elle laissa l'énergie rouge former une légère aura tout autour d'elle, avant de la disperser rapidement. Elle ne voulait pas gaspiller plus d'énergie pour des personnes de son type. Elle ne l'aimait pas du tout... même sans le connaître, ce qu'il avait fait avait forgé une opinion en elle. Et quand Soru a une idée en tête... c'est souvent jusqu'au bout.

Elle repartit soudainement vers Hide, histoire de vérifier que tout allait bien. Tout à l'heure, elle avait presque eut l'impression qu'il flottait...

"Pire que Riku niveau vantardise... j'avoue que je pensais pas trouver, mais apparemment il a des concurrents. Mais t'es sûr que ça va ? Tout à l'heure... t'avais l'air bourré."

Elle souriait rien qu'à le revoir, le regard vague, la démarche un peu vaseuse et la voix... et la voix légèrement déformée. Elle en aurait ris s'il avait vraiment bu. Seulement, elle était convaincue ne pas l'avoir vu sortir de bouteille ou boire tout court...

Alors qu'elle semblait dans des pensées moins profondes les unes que les autres, elle détecta une aura non-loin d'eux. Puissante, mais cachée. Quelqu'un les surveillait depuis tout à l'heure, et avec la blessure qu'elle avait, sa vigilance avait du atteindre le bas de l'échelle... Elle plongea son regard dans celui du samuraï, et devina qu'il avait remarqué la présence.

Laissant son regard dériver sur le paysage, sans pour autant retirer sa position défensive, elle attendit la suite des évènements.

_________________


"Die for me, for me. You can't save it.
Is it wrong ? Kotaete misete.
Hora yura yura yura to sono me yurashite.
Nagasu namida ni uso wa nai to."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cell
Guerrier
Guerrier
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 25/06/2008
Age : 26
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Jeu 3 Juil - 11:44

Les répliques cinglantes que me lancèrent les deux individus n'eurent pas plus d'effet qu'un coup qu'aurait pû me donner Satan. S'ils croyaient que j'allais perdre mon sang-froid de cette manière, il me connaissait mal! Mon visage resta totalement impassible, tandis que je continuai à observer le paysage, ricanant.

"Eh bien, pour ne pas me connaître, vous devez venir d'un endroit encore plus paumé que celui-ci..."*On se demande comment deux individus pareils peuvent contenir une puissance assez... spéciale...*

Soudain, je pus, à mon tour, ressentir un autre individu approchant, du même genre que les deux autres... sauf qu'il paraissait légérement... différent. Qui étaient-ils tous, en fait? Ce n'était pas des guerriers comme j'en avais croisé dans le passé, j'en étais certain! De plus, peu d'entre eux portait des katanas sur eux... Se pourrait-il que...

"Hum... Des Samouraïs... C'est la première fois que j'en croise, j'ai entendu dire que vous étiez des combattants assez brillants, possédant des pouvoirs assez spéciaux... Guerriers contre samouraïs... Ce serait un beau combat... A trois contre un..."

Pas la peine que l'autre croit que je ne l'avais pas repéré! Affichant un sourire malsain, je lançai à voix haute:

"Samouraï, si tu n'es pas un lâche, montre-toi... à moins que tu ne souhaites que je te fasse sortir par mes propres moyens..."

Bien sûr, je sous-entendais par là en détruisant tout le paysage environnant (Méthode radicale!). Je ne bougeai pas d'un centimètre, restant néammoins sur mes gardes (Vu le regard qu'ils ne cessaient de me porter, je ne devais pas les sous-estimer!), me mettant en totale harmonie avec le monde environnant (Que je répugnai, certes, mais qui était parfait pour rester au calme) ; je les regardai un par un, mon mauvais sourire aux lèvres, avant de m'écrier calmement:

"Soru... Pas mal, comme prénom, même si je doute que mes compliments servent à quelque chose Rolling Eyes ... Enfin, tu es méfiante, et de nos jours, c'est ce qu'il faut, c'est bien..."

Je fermai les yeux, continuant à méditer, accolé à l'arbre et yeux fermés, ne m'arrêtant pas de parler:

"Quand à toi, jeune homme, ce n'est pas ton prénom qui va me donner envie de te tuer, enfin, soit, je sais que les Terriens sont tous du genre à rester camper sur leurs positions..."

Je soupirai, secouant doucement ma tête. Ces humains... Tous les mêmes... Décidément, je 'remerciai fort' le Docteur Gero de m'avoir conçu en tant que cyborg (Parfait, en plus!)! Je ne me 'préoccupai' pas plus de mes compagnons (Ou, du moins, assez pour les surveiller!), et m'assis par terre, bras et jambes croisés, l'air calme. Si combat il y avait, alors ce serait plus tard, pour le moment, j'allai récupérer de mon expérience bizarre que j'avais passé en Enfer!

Quelques instants passèrent dans un grand silence... qui fut dérangé par un... 'Cui-cui' ? Rouvrant mes paupières, je levai ma tête... et remarquai que trois oiseaux étaient perchés sur mon casque!? C'était une blague, j'étais pas un perchoir! Je bougeai légérement pour les faire dégager... sans résultat... Je les fis s'envoler de ma main, mais ils ne tardèrent pas à 'revenir à la charge', cette fois-ci en se posant sur mon épaule. Deux petits écureuils vinrent les rejoindre, et je fus bientôt assailli de toute part.

*Ces sales bêtes ne vont pas faire comme avec C-16!? Je suis Cell, je suis pas comme cette boîte de conserve ratée!*"Dégagez, vermines!"

Toujours rien... Soupirant d'exaspération, je continuai à méditer, avant de m'adresser aux trois (Je comptais celui qui était caché) samouraïs:

"Quand votre compagne m'a montré ses pouvoirs, j'avoue que j'étais assez surpris, la réputation des Samouraïs est bien fondée. Quand à vous, je me demande si vous connaissez la réputation des maîtres en arts martiaux..."*Cela vaut mieux pour vous...*


HRP: Désolée, pas trop inspirée Neutral ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Kodo
Samuraï
Samuraï
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 26
Localisation : derriére toi!!

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Jeu 3 Juil - 15:35

Les arbres étaient d’une beauté rare, les reflets lumineux qui les couvaient leurs donnaient des aspect reluisant, le ciel quand à lui n’avait pas perdu de son bleu impassible devant ces événements quelques peu intéressants, le camouflage restait une mission facile pour quelqu’un d’expérimenté, s’en était même infantile, mais évidement tout guerrier respectable pourrait détecter un adversaire à une distance si proche, le vent était favorable, les yeux de la nature se mêlaient à ceux du chasseur pour guetter calmement une discutions qui devenait un tantinet inconvenable.

J’avait bien fait, même parfaitement fait de rester ainsi camouflé dans les bras accueillant de cette nature doucereuse, je savais dors et déjà que ça ne leurs échapperaient pas très longtemps, mais ce temps que j’avais passé ainsi guettant et observant les événements avec talents et ponctuation m’avait quand à lui permis de finir ma première étape du combat parfait, l’inspection, et j’avait incroyablement bien analyser aussi, il ne me restait donc que tester les autres pour finir mon analyse que j’admirai moi-même et pour cela l’adversaire qui semblait le plus confiant m’invita à les rejoindre, si cela lui paraissait être un coup de maître, cela était pour moi sans plus grand faux pas, puisque ceci me permettrai de finir mon analyse et la terminé avec brio, cependant je ne devait montrer une trop grande confiance, cela était susceptible de le mettre en alerte.

Analysons donc la situation, j’avait dans les dernière longues minutes réussi à prélever des informations capitales, avant tout j’avais pu distinguer une confiance dangereuse pour le dénommer Cell, quand aux deux autres, il me semblait que je n’aurait pas à me frotter à eux puisqu’ils ne me semblaient pas hostile, cependant rester sur ses gardes est indéniablement la base de la sagesse, en même temps, et plus intéressant encore, il semblait que ces deux samouraï était de mèche ce qui présageait que je n’avait plus que deux ennemi, l’un certain et l’autre éventuellement possible et envisageable

"Samouraï, si tu n'es pas un lâche, montre-toi... à moins que tu ne souhaites que je te fasse sortir par mes propres moyens..."

Cette réplique confirmait mes supposition, ils m’avaient tous détecté puisque aucun signe d’étonnement n’avait envahit les visages calmes des deux samouraï, conforme à ma tactique je décidait de me montrer et de cesser ce retrait stratégique qui ne l’était précisément plus, mes cheveux blanc flottait au vent, je m’élançait à une vitesse assez fulgurante mais retenant ma pleine puissance vers les deux samouraï, ma démarche était souple et féline mais à peine mes pieds à terre je consolida ma position d’une façon ferme, j’allait pouvoir savoir définitivement si ces deux là était des allié ou des ennemis :

« Je vais être bref, on s’entraide ou on s’entretue ?? »

Cette réplique brève et directe allez en même temps me renseigner sur leurs positions et leurs état psychologique de même je lançait un regard perçant vers Cell en me résignant à dire :



« La lâcheté ne fait certainement pas la paire avec mes qualités, mais serait il de même pour toi ? »

Il allait sûrement la prendre comme provocation pure et simple mais cela était encore très loin de ce qui trottait dans ma tête fertile et posé, j’attendais donc la réponse des deux camps, en gardant mes yeux aussi perçant qu’un aigle et aussi précis qu’une machine, cell avait précédé mes réplique d’une affirmation assez inattendue mais tout de même prévisible, il ne connaissait donc les samouraï que par réputation ? cela confirmais le fait qu’il n’était pas assez calme et posait, s’il l’était il devrai se concentrer sur l’analyse des adversaires et se forger une opinion d’eux quand à moi, je ne prenais aucun être à la légère, chacun peu cacher des surprise, mais mon avantage c’est que je sais prévoir et contrer les surprise, ce qui pourrait me valoir une victoire sans difficulté, j’allait peut être pouvoir assister au savoir faire des maîtres en arts martiaux, et c’était assez intéressant.

*je vais très vite savoir ce que vaux ce guerrier….*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unosuke Hide
Modo/Samuraï
avatar

Messages : 1443
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Ven 4 Juil - 17:54

Il avait maintenant passé tant de temps dans cette contrée, à arpenter ces hautes herbes, en ne sachant que faire… Alors que son sang perlait autrefois… Au loin, Hide apercevait quelque étalage de marchands, surement plus malfamés les uns que les autres... Des années, à sentir un soleil flamboyant réchauffer sa peau bronzée, à vivre parmi les siens, selon ses idéaux, cela était bien fini depuis longtemps…

Le soleil commençait peu a peu, a cédé sa place à une lune otage de son propre sort… Comme prisonnière d’une même et seule phase… Ce magnifique croissant, qui faisait tant songer, tant rêvé… Au loin, un arbre… seul, éloigné de tout… Hide prenait de grandes respirations, encore, et encore, ne s’arrêtant que très peu… il tentait de récupérer, après tout, En fixant cet arbre au loin, ne le quittant pas des yeux, L'écorce de cet arbre, tout bosselé et rugueux, témoignait d'une vie acharnée, arrachée à son repos... La dernière fois qu’Hide avait utilisé ce don que l'on appelle la vue, à son maximum, Il regardait avidement le paysage qui l’entourait. Des arbres, hauts de plusieurs mètres… Enfin, dans ces souvenirs du moins…

Des feuilles vertes, de toutes les nuances, formaient un tableau éclatant, digne du plus grand peintre. Et maintenant, de nos jours, que reste-il? Tout est devenu fade, sans couleur, sans bonheur. . Les arbres, maintenant décharnés et découvrant un ciel gris, sauf cette fois, pour une fois…, Cela rappellent l'image d'une main de vieille femme... Sans vie, prête à tout agripper. Hide se relevai, prit d'une nouvelle vitalité, et secoua sa tête. Non seulement tout son corps était quasi-paralysé, mais psychologiquement, ce n’était plus comme autrefois non plus…

"Quand à toi, jeune homme, ce n'est pas ton prénom qui va me donner envie de te tuer, enfin, soit, je sais que les Terriens sont tous du genre à rester camper sur leurs positions..."

Quelle prétention… Cela confirmait ces soupçons… Il était doté d’un orgueil surdimensionné… De quoi était il capable… Cela, Hide le saurait peut être bientôt… Qui sais. Mais, cependant, alors que le jeune Samurai, était complètement plongé dans ces pensées, cet autre individu fit enfin son apparition… Il était temps. A première vue, il était fort… Enfin, c’est ce qu’il laissait paraitre du moins… Son visage, sans aucunes émotions ne laissais deviner quoi que ce soit.

Cet homme… Avec ces airs de premier de la classe, n’en était pas pour autant inoffensifs, bien au contraire, il fallait s’en méfier… Soudain, alors qu’il venait d’arriver, il déclencha les hostilités, et posa une question un peu… Insolite disons… Hide ne se laissa pas offensé pour autant, et lui dit… D’une façon brève, froide, et directe, comme à son habitude :

" Pff, tu connais déjà ma réponse j’pense… Comment ne rien faire devant un tel
enfoiré "

Son regard, durci et encadré par ses cheveux qui lui retombaient sur les épaules, parcourait les hautes herbes resplendissantes qui s’offraient à lui. Son large kimono noir, noué à la taille par une épaisse ceinture noire… elle aussi, flottait dans les airs, derrière lui, dans un silence qui n’avait d’égal… Se tenait Soru... Sa cooéquipière... sa démarche fière et mesurée imposait une certaine prestance venant de cet homme solitaire.

D’un geste aussi furtif que précis, dans un crissement strident mais à peine audible du fait de la vitesse qui le caractérisa, Hide dégaina son Katana, jusqu'à le planter au sol… Le choc résonna longuement, pendant qu’Hide ne faisait qu’attendre leurs réactions.

_________________


Akira ... Shock !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujihara Soru
Modo/Samuraï
avatar

Messages : 1374
Date d'inscription : 31/05/2008
Age : 24
Localisation : Dokoka...

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Jeu 10 Juil - 19:44

Plus le temps passait, et plus elle avait l'impression que l'action disparaissait, remplacée par les multiples paroles du cyborg ou les mouvements discrets du samuraï qui restait terré quelque part dans le paysage pierreux environnant. Le temps semblait doucement s'arrêter, prolongeant les évènements et le temps tout en accélérant sa vision des faits. Tout se passait peut-être dans sa tête, peut-être les gestes de Cell étaient plus rapides, peut-être qu'elle imaginait les mouvements démesurés d'un probable adversaire à travers les rochés, peut-être avait-elle perdu trop de sang ou peut-être devenait-elle folle, tout simplement...

Elle n'était qu'à demi-consciente, ses yeux se vidaient de toutes émotions pour devenir lasses et ses mouvements devinrent plus rares, comme si elle s'endormait instantanément ou elle s'évanouissait, sauf qu'à l'inverse elle restait debout à observer la scène sans vraiment pouvoir intervenir. Le silence pesait à présent, et elle ne prit même pas la peine de renvoyer une réplique cinglante à Cell, qu'elle se contenta de regarder froidement.

Ses mains, jusqu'alors ballantes, se détachèrent insensiblement de ses hanches avant de venir s'installer nonchalamment sur la poignée de son katana. Elle le tenait bien fermement, ce qui pouvait laisser penser qu'elle dégainerait instantanément dans la minute qui suivait, seulement... elle attendait que quelqu'un dise quelque chose, que la personne cachée se montre ou qu'une hostilité s'engage... A part si elle seule se sentait offensée par la lâcheté du personnage qui leur faisait face, la seule à s'agacer intérieurement de sa présence sur leur chemin.

Par la même occasion, et sans même qu'elle ne le voit passer, la nuit s'installa. Sombre, les ombres disparaissaient et les bruits les plus futiles s'amplifiaient, donnant une toute autre impression à la scène qui se déroulait. Seul un croissant de lune tranchait avec l'obscurité qui tombait, déchirant le ciel de par les éclats lumineux qu'elle émettait. Respirant longuement tout en reprenant ces esprits, Soru posa son regard gris clair sur chacune des personnes présentes afin d'enfin pouvoir clairement distinguer les intentions de chacun et d'entreprendre quelques décisions.

Il ne fallut pas beaucoup plus de temps pour que l'individu jusqu'alors invisible aux yeux du guerrier et des deux samuraïs n'apparaisse. Individu qui semblait assez jeune de vue, elle ne lui donnait d'ailleurs pas plus de vingt ans. Ses cheveux blancs reluisants au clair de lune, il s'exprima de façon brève, claire et précise.

"Je vais être bref, on s’entraide ou on s’entretue ?"

Aucun des combattants ne semblait surpris de cette attitude directe, même si au fond d'elle Soru restait muette devant cette audace, cette audace qu'elle lisait tant dans ses yeux que dans son allure sûre mais modeste à la fois. Elle n'aurait su le décrire, car rien ne trahissait ses pensées ou sa façon d'agir. Il était trop mystérieux pour qu'elle réussisse à apprendre quelque chose de lui visuellement.

Elle se tourna alors vers son co-équipier, qui lui observait avidement le paysage de ses yeux indéchiffrables. Oui, quand elle y repensait, il lui était impossible d'interpréter ou prévoir une seule des réactions d'Hide, que ce soit en combat ou en discussion. Depuis qu'elle l'avait rencontré, elle avait toujours été étonnée de le voir proposer la création de Seiiki ou de râler à propos de râmens, alors qu'elle l'avait imaginé comme une personne distante, froide, incapable d'aligner plus de trois mots dans une conversation ou d'aider quelqu'un en difficulté. Elle l'avait prit, ainsi que Riku, pour l'un de ces brigands sans lois ni cœurs qui tuaient tout ce qui bougeait afin de satisfaire leur propre et simple désir, et même si elle ne les connaissait pas, au fond, elle savait qu'ils n'étaient pas ce genre de personnes. Sinon, pourquoi se battraient-ils uniquement contre des criminels ou défendraient-ils les quelques personnes honnêtes de ce monde ? Non, pour l'instant elle n'avait pas eu à douter de tout ça un seul instant... mais elle savait aussi pertinemment que jamais elle ne pourrait prévoir une parcelle de ce qu'ils allaient décider ou de ce qu'ils pensaient.

Comme l'affirmait Cell, par les temps courraient il valait bien mieux être comme eux, être prudent et cacher toutes sortes de réactions ou d'émotions qui pourraient traduire une éventuelle faiblesse morale. En ces siècles de guerre, tout devait être calculé, précisément et sans failles... Et c'est dans toutes ces matières ou subtilités que l'on considérait les femmes comme inférieures, sans compter cette habilité au combat qu'elles n'étaient et ne sont toujours pas censées posséder. Sinon, pourquoi en temps de guerre seraient-elles et sont mises à part ? C'est dans le but de prouver le contraire de ces idées toutes faites que Soru se battait... sans vraiment en avoir le droit.

Fatiguée de repasser toutes ses pensées intérieurement, elle s'appuya elle aussi contre un arbre et dégaina silencieusement son arme à l'audition des quelques mots d'Hide.

" Pff, tu connais déjà ma réponse j’pense… Comment ne rien faire devant un tel
enfoiré "


Se décollant de l'arbre énergiquement afin de reprendre un peu d'énergie et de ne pas rester dans son attitude molle, elle planta à son tour son katana dans la terre, tout en écoutant les ultrasons émient par celui de son co-équipier. Elle releva alors les yeux et observa impétueusement la personne qui devenait à présent son adversaire en priorité... Cell.

"Oui... je ne laisserais pas passer ça sans faire quelque chose."

Accompagnant la parole de gestes, elle retira son arme de terre, la secouant légèrement afin de la rendre plus efficace, et la prit bien en main tout en renforçant sa garde intérieurement, finissant par la lever en direction de celui qui d'après elle se mettait trop en valeur pour les cruelles actions qu'il venait d'exercer sans aucun remord...

_________________


"Die for me, for me. You can't save it.
Is it wrong ? Kotaete misete.
Hora yura yura yura to sono me yurashite.
Nagasu namida ni uso wa nai to."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cell
Guerrier
Guerrier
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 25/06/2008
Age : 26
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Dim 27 Juil - 17:20

La nuit tombai petit à petit et, bientôt, l'éclat de la Lune fut à son maximal. Mes yeux roses perçants la fixaient sans cligner, et je commençai à méditer, tentant de trouver la paix malgré les nombreuses questions qui m'envahissaient : comment étais-je retourné sur Terre? Que s'était-il passé en mon absence? Qu'était cette masse de tenêbres qui m'avaient envahi? Tant d'interrogations, et aucune réponse... J'aurais souhaité y réfléchir seul, au calme, mais non, il avait fallu que ces deux zigotos, plus celui qui jouait à cache-cache, viennent me déranger!

Etant le plus discret possible, je portai mon attention sur les deux individus : l'homme semblait quelque peu perdu dans ses pensées, ce que je trouvais plutôt suicidaire. Quand on avait un adversaire dangereux en face de soi, il ne fallait JAMAIS le perdre de vue et se déconcentrer! J'avais beau méditer, je captais sans arrêt leur énergie et leurs mouvements, à l'affût de la moindre attaque. Néammoins, il s'agissait peut-être d'une stratégie, ou quelque chose du genre... Méfiance était mère de sûreté... S'il était aussi calme, c'est que je devais être prudent...

La fille, quand à elle, était dans une sorte... de sommeil éveillé... Je la voyais me contempler avec des yeux flamboyants, tout en étant également ailleurs. Le même défaut que son compagnon... Mais je ne devais pas m'y fier... Je ne connaissais pas entièrement les mauvais surprises que pouvaient me réserver les samouraïs, je ne devais pas les sous-estimer... Néammoins, je continuai à afficher mon air sûr et froid, ayant dans l'idée de les mettre dans le doute.

*Ils doivent penser que je suis trop confiant... Je ne suis pas n'importe qui, ils risquent d'être surpris...*

Finalement, le troisième individu sortit de sa cachette, allant directement vers mes deux adversaires, et je trouvai alors le premier grand avantage des samouraïs : la vitesse, l'agilité, la précision! Si un combat avait bien lieu, je devrais augmenter considérablement mon esquive et ma vitesse, et être encore plus affûté!

Calmement, je me relevai et croisai les bras, les observant avec neutralité, paisible. Et après, il disaient que j'étais lâche, eux qui avaient l'intention de m'attaquer à trois!? Les humains, je vous jure... L'homme aux cheveux blancs se tourna vers moi... et j'en déduisis que je devais SURTOUT me méfier de lui (Sans pour autant lâcher les deux autres de vue) : ce qu'il dégageait était... quelque chose que j'avais du mal à définir. Cela se voyait tout de suite qu'il fusionnait la confiance en soi et la méfiance...

*Aucun doute qu'il se cachait pour nous étudier, il a profité de l'atmosphère ambiante, c'est pas mal...*

D'un ton provocant, il me lança une réplique cinglante, et on me jugea ENCORE une fois de lâche. Ca devenait une habitude... Je soupirai intérieurement, consterné. Allait-on m'en vouloir parce que je refusai de m'abaisser à tuer des êtres faibles!? A leur avis, pourquoi j'avais laissé Satan en vie!?

*Remarque, il faudra que je retrouve ce crétin, lui qui insinue au monde qu'il m'a battu... Vermine...*

Me contrefichant de sa provocation mesquine, j'affichai un sourire sadique et glacial, me plaçant face à lui, tête baissée et ne détournant pas un seul instant le regard. Je demeurai silencieux durant quelques minutes, l'observant dans les moindres détails : mis à part son katana, il ne semblait avoir aucune arme sur lui... Trompeur, un samouraï était réputé pour dissimuler sur et sous lui divers objets dangereux : A voir...

En voyant ses yeux, j'approuvai mon hypothèse : il m'avait observé, et il semblait serein... Il me cachait des choses, cela serait intéressant...

*Fais gaffe, petit... Moi aussi, j'ai dans ma poche des attaques... et de très mauvaises surprises pour toi...*

Ricanant, je répondis calmement, sans bouger:

"Il y a une différence entre la lâcheté, et ne pas s'abaisser à tuer plus faible que soi. Sache que je ne fuis pas devant un combat, et que je me bats jusqu'à la mort s'il le faut..."*Un guerrier naît pour ça...*

Lui tournant le dos (Mais toujours aussi vif qu'un aigle si besoin, au cas où il dégaînerait son arme), je marchai en direction de la fille, fixant rapidement l'autre:

"Moi, un enfoiré? Trouve autre chose, j'ai déjà droit à mieux..."

Et oui, à lui de savoir que j'étais réputé pour avoir naturellement un grand sang-froid! Mis à part quand un sale gosse (Dont je ne citerai pas le nom...) me provoquait ouvertement! A quelques mètres de ma cible, je vis que cette dernière pointait son arme vers moi, bien campé sur ses positions ; je m'arrêtai quelques secondes, souriant méchamment, avant de faire encore quelques pas, me stoppant à quelques centimètres de la lame tranchante. Délicatement (Si elle pensait que je n'arrivai pas à me contenir...), je passai mon pouce sur le métal, faisant des allers-retours, fixant la lame et la poignée sur toutes les coutures.

"Arme soignée, cela se voit... Souple, facile à manier..."

Ressentant une petite piqure, je retirai mon doigt, et m'apercevai que j'avais un peu de mon sang violet qui coulait. L'essuyant, je lui souriai, terminant:

"... et très tranchante. C'est une belle arme, bravo..."

La prenant peut-être par surprise, je pis un air gentleman, et me plaçai à ses côtés, me penchant à son oreille et lui murmurant sensuellement:

"J'ai rarement vu de jolies jeunes filles maîtriser l'art de se battre, tu m'impressionnes, demoiselle... Prends cela pour un compliment, je n'ai pas l'habitude de ce genre de choses..."

Je lui fis un clin d'oeil, 'riant' intérieurement : et oui, même le cyborg parfait savait être galant! M'éloignant d'elle, je repris mon sérieux, reculant de quelques pas, bras croisés.

"Cela ne fait aucun doute que vous souhaitez m'égorger sur place. Si vous souhaitez vous battre, je ne dirais pas non. Cependant... vu que j'aurais du mal à me contrôler, le paysage alentour et les différents villages en souffriraient ; les samouraïs ne sont pas du genre à respecter la nature?"

Tout comme ils me pointaient de leurs armes, je me mis en position d'attaque, attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Kodo
Samuraï
Samuraï
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 26
Localisation : derriére toi!!

MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   Dim 27 Juil - 21:53

Les deux samouraï qui était présent depuis un bon moments, serait sans aucun doute très utile, cela réjouissait Toshiro qu’ils soient calme, paisible et utile, cela prévoyait une coopération merveilleuse, mais la fille même si elle semblait là elle ne l’était pas, elle était puissante mais dans un autre monde, peut être pas complètement mais elle n’était pas pleinement concentré ce qui apparemment ne lui sciait pas aussi bien qu’a moi et hide, cela pourrait être un éventuel inconvénient, mais heureusement elle s’était un peu réveiller depuis la réponse de son ami, j’était content de cela, même si elle n’avait recouvert que 50% de sa concentration c’était déjà quelque chose de gagner, j’esquissa donc un sourire rassurant.



La réaction qu’allait avoir Cell était ce qui m’intéressait le plus, je voulais savoir si il resterait aussi confiant, si il montrerait une faiblesse, si il ferait un faux pas, tout ce qu’il ferait était extrêmement important, je focalisait donc mon regard sur cet adversaire qui allait certainement être redoutable, peut être m’aiderai t’il ? peut être pas, je saurais avec les faits et avec les pas, avec les mots et l’évolution du scénario, je ne saurait expliquer pourquoi je me sentait exciter, peut être était ce pour sa puissance, ou peut être parce que je n’avait pas fait de combat depuis quelques temps intéressant, peut être aussi que je voulais savoir plus sur lui comme c’était pour un livre, sans livre serait-t-il plein de suspens, vide ou prévisible, pourrais je lire facilement dedans ou aurai je des difficultés imprévu, ces questions connaîtrai certainement leurs réponse très prochainement avec les actions et les paroles de cet adversaire imposant et confiant.

La magnificence du soleil c’était enfin résigner à céder sa place au fin et pure croissant de lune, cela paraissait être un avantage, car sans soleil, il n’avait pas d’hombre et celle-ci était l’un des fait qui atténuait l’efficacité de la vitesse flagrante des samouraï, car on pouvait se focaliser sur l’hombre qui était plus facile à prévoir qu’un individu, cependant le vaillant samouraï était quelques peu attrister par la perte de son ami de qualité, qui l’avait accompagné dans ces combat très longtemps, les arbres restait aussi immobiles que Toshiro, et celui-ci avait un regard plus perçant, plus concentré, plus révolté que jamais, qu’avait il bien pu découvrir avec si peu d’indice ? Cela était un mystère qui l’était sans aucun doute pour tous sauf lui.

*hum, intéressant, la fille est assez forte, mais n’est pas très concentrer dans le combat mais en même temps cell de son avance galante mais provocante doit l’avoir réveiller certainement, de ce fait elle pourra à 72% combattre à approximativement ces pleines capacité, si elle est vraiment une samouraï de qualité, d’un autre coté hide semblait puissant et serait sans aucun doute d’une utilité surprenante puisque il était facilement décelable qu’être dans les nuages ne l’affectait point tout comme moi, de ce fait cell est sans aucun doute confiant à un tel point qu’il croit ne pas l’être, croire en sa supériorité est bien, mais en abuser peut être fatale, aussi suite à sa première réponse je peut déduire qu’il peut être affecté par les paroles, et malgré le fait qu’il soit puissant, rapide et calme, sa pourrait être un plus, enfin le fait qu’il évoque les risques que pourrait engendrer un combat sur place montre qu’il commence à douter et même à ce méfier, ce qui pourrait être assez mauvais mais surmontable, allez je passe à l’action*



Le regard de Toshiro Kodo restait incroyablement passif et neutre et il ne laissait point apparaître ses déductions, il souris alors étonnant certainement les autres guerriers présent puis repris son air passif il regardait donc successivement ces deux alliés, puis rassurer s’avançait désormais avec un aspect téméraire et imperturbable, il disparut soudain et apparut en dessous de l’arbre qui était derrière cell, il perça alors l’esprit de cell avec un regard meurtrier qui lui ferait certainement reconnaître la position du samouraï puis prenant la peine de parler il se permit de placer quelques mots sages et incroyablement bien dit :

« Cell, c’est bien ça, tu sais certainement que ta victoire n’est pas assuré mais je te le concède, combattre ici pourrait être quelques peu contraignant et on aurait à se retenir, de ce fait je te propose de passer dans un endroit qui est loin d’ici à environ 3.5km, ce qui ne devrai pas être un problème, mais sache bien que ce voyage est un cadeau que je t’offre pour trouver comment éviter la mort certaine qui t’attend »

j’était intéresser en la réponse de cell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour du cyborg parfait (Libre à tous)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] APPGRATUITES : Des applis gratuites tous les jours [Gratuit]
» NUAGES ( petit retour tardif , bonne année à tous et toutes
» [SOFT] AG JOURNAUX BELGES : Tous les journaux belges dans la même application [Payant]
» Illustrations Lecture pour tous
» Tunisie libre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GaLaXy ManGas  :: Role Player Game [RPG] :: #~Montagnes Rocheuses~#-
Sauter vers: